rester informé

Le Massacre du printemps


Théâtre / 1h20
réserver
jeudi 08 avril à 20h30
 

« La démarche, plutôt rare dans le contemporain, mérite largement le détour, en ce qu’elle dynamite tout a priori démagogique sur le propos grâce à une habile et émouvante écriture textuelle et scénique. » La Gazette des Festivals

présentation

Une pelouse verte, des transats, un emballage rose bonbon. Une femme passe, parle, s’évanouit. Son passé cogne à la porte du présent. Il ranime le souvenir d’une mère et d’un père emportés par la maladie. Le papier rose est lacéré. Apparaissent un lit d’hôpital, des infirmières. Avec cette fiction bouleversante, Elsa Granat ne verse pas de larmes. Au pathos, elle préfère le rire, même cruel, et fait surgir par bribes : ici le quotidien d’un personnel médical débordé, là les doutes d’une cancérologue arrogante, ailleurs la révolte de l’orpheline. Des mots très justes sont posés sur la maladie, le deuil, reçus cinq sur cinq par le public, littéralement happé. On rit, souvent, d’un rire maladroit qui aide à retenir ses larmes. Qu’est-ce qu’on fait quand on est malade, quand on est médecin, quand on est un proche ? Comment fait-on avec toute cette douleur, cette solitude, ce vide à venir ? Un très grand moment où la sensibilité, l’intelligence et l’émotion nous traversent.

générique

la presse en parle

enseignants

D'autres spectateurs
ont également choisi :

Andromaque
Théâtre / création / 2h

Encore plus, Partout, Tout le temps
Théâtre / création / 1h50