rester informé

Le Testament de la tante Caroline


Musique / 1h30
réserver
jeudi 21 novembre à 20h30
 

Ce Testament à la musique élégante et au livret grinçant s’amuse des immuables noirceurs testamentaires.

présentation

Légère, lubrique, carrément débauchée, on évitait Tante Caroline, on se pinçait le nez devant sa porte… jusqu’à ce qu’elle expire. Miracle post mortem, « l’argent n’a plus d’odeur », et une appétissante galette de plus de 40 millions est à se partager entre ses trois vertueuses nièces. Mais c’est sans compter cette clause pernicieuse du testament : neuf mois pour faire un enfant. Or l’aînée est entrée dans les ordres, la seconde est trop âgée et la plus jeune est stérile et mariée. Seul opéra achevé d’Albert Roussel, ce Testament scabreux fut créé en 1932, puis repris quelques années plus tard pour l’Opéra-Comique – où quelques spectateurs écrivirent au ministre afin que soit retiré de l’affiche ce « spectacle déplacé ». Déplacé, vraiment ? Rien ne vieillit mieux que les immuables noirceurs testamentaires. L’occasion pour le compositeur de concocter une sorte d’opéra bouffe aux personnages complètement grotesques. Les 27 musiciens des Frivolités le livrent aujourd’hui aux turpitudes particulières du XXIe siècle.

générique

la presse en parle

enseignants

D'autres spectateurs
ont également choisi :

Quatuor A'dam
Musique / Musique à la grange / 1h15

Orchestre colonne
Musique / 1h20