rester informé

Comment la violence qu'a connu le corps féminin durant les occupations coloniales résonne dans les sociétés contemporaines ?



bords de scène
mardi 07 décembre à 22h15

présentation

En compagnie de Kaoutar Harchi, sociologue et romancière, nous examinerons la question de la domination du corps des femmes dans le contexte du colonialisme et ses retentissements aujourd’hui.
Sociologue de formation, sa thèse porte sur « La formation de la croyance en la valeur littéraire en situation coloniale et postcoloniale ». Dans cet essai, elle étudie les trajectoires individuelles en France, entre 1950 et 2009, de quatre écrivains algériens francophones Kamel Daoud, Rachid Boudjedra, Boualem Sansal, Kateb Yacine et une écrivaine Assia Djebar. Cet essai est publié chez Fayard en 2016 sous le titre Je n’ai qu’une langue et ce n’est pas la mienne. Elle est chercheuse associée au Cerlis (Centre de recherche sur les liens sociaux), laboratoire dépendant de l’Université Paris-Descartes, l’Université Sorbonne-Nouvelle et le CNRS. Elle enseigne à Sciences Po Paris et Reims 3. Elle a été professeure invitée à l’Université de New York en 2019.
spectacles en lien
avec cet événement :

Istiqlal
Théâtre / 1H45